Notre ferme est équipée d’une installation d’énergie renouvelable et nous soignons nos animaux par homéopathie.

Dominique et Loïc BANDERIER sont producteurs de lait de vache montbéliardes, à Denezières, dans le Jura (39)

La ferme des Banderier est à Denezières, un village en petite montagne jurassienne, à 650m d’altitude.
Dominique est installé depuis 1986 et a travaillé avec son père... suite

La raie cendrée horizontale au milieu de la pâte nous a tous interpelé… Comme souvent, cela répond à une contrainte historique. Le Morbier est né dans le Haut Jura, il y a... suite

Morbier AOP AOP CGA18-AR CGA19-AR

Demie meule et portion de Morbier AOP
Franche Comté Vevy, Jura (39)
à partir de 17.90€ le kg
  • Demie meule et portion de Morbier AOP
  • Portion de Morbier AOP
  • Portions de Morbier AOP
  • Tranches de Morbier AOP
  • Morbier AOP en tranche
  • Demie meule de Morbier AOP
  • Vache
  • Lait cru
  • Affinage
    Ce fromage est affiné + de 2 mois
  • Type de pâte
    Fromage à pâte pressée non cuite
  • Doux
    L'intensité 2/5 signifie que le goût de ce fromage est doux
  • Caractéristiques
    Notre Morbier a un goût franc avec des nuances lactiques , caramel, vanille, fruits. La croûte est morgée, de couleur homogène avec cette raie noire caractéristique en son milieu. La croûte est lisse, gris clair à beige orangé. La pâte est souple, moelleuse et crémeuse.
  • Avertissement
    Le fromage au lait cru est déconseillé pour les femmes enceintes
  • Ingrédients
    LAIT cru de vache, Sel, Ferments lactiques, Présure, Colorant : charbon végétal
    Valeur nutritionnelle (pour 100g) : 1430 kJ / 345 kcal / Matières grasses : 29 g, dont acides gras saturés : 19 g / Glucides : inf à 0,5 g dont sucres : inf à 0,5 g / Protéines : 21 g / Sel : 1,4 g
  • Partager

Notre ferme est équipée d’une installation d’énergie renouvelable et nous soignons nos animaux par homéopathie.

Dominique et Loïc BANDERIER sont producteurs de lait de vache montbéliardes, à Denezières, dans le Jura (39)

La ferme des Banderier est à Denezières, un village en petite montagne jurassienne, à 650m d’altitude.
Dominique est installé depuis 1986 et a travaillé avec son père... suite

La raie cendrée horizontale au milieu de la pâte nous a tous interpelé… Comme souvent, cela répond à une contrainte historique. Le Morbier est né dans le Haut Jura, il y a... suite

Je commande
Fermer

Je commande

?
Quelle est la bonne quantité de fromage à prévoir ?
La quantité depend de l'appétit et de l’occasion !
Il faut compter par personne :
  • Apéritif : +/- 70g
  • Buffet : 100 à 150g
  • Menu fromage : 150 à 200g
  • Raclette : 200 à 250g
  • Fin de repas : 50 à 100g ou 1 fromage pour 2 pers.
Format
Poids
4,47 €
soit 17,90 €/kg
Quantité


Les frais de livraison en Chronofresh 24h pour la France métropolitaine et 48h pour le finistère (29) sont à 6,90€ et offerts dès 35€ d'achats.

Dégustation

du Morbier

Des accords sans désaccord

Quelques conseils de chef pour déguster votre fromage sans fausse note en plateau, apéro, brunch ou en snack, n’hésitez pas à être créatif et à partager vos associations #befromageur.
Boisson
  • Le Poulsard en vin rouge du Jura ou le Savagnin en vin blanc
Pain
  • Pain aux noix et fruits secs
Fruit
  • Miel, confiture, raisins, poires, pommes, abricots, fruits secs, noix.

Un service étoilé

Votre fromage ne sera que meilleur s’il est servi à la bonne température et bien découpé.
14°c
Température idéale de dégustation
Découpe en tranche
200g
Quantité par personne

Conseils de conservation

Oui c’est un produit vivant qui s’affine avec le temps, son gout s’intensifie et son aspect évolue, mais le froid freinera ce processus.
Maintenu au réfrigérateur il se conserve entre 5 et 10 jours selon les natures et les formats de découpe des fromages.
Jusqu’à 3 semaines au réfrigérateur si le vide est maintenu, pour des fromages persillés (au bleu), pensez bien à les faire respirer 1 à 2h avant pour redonner au bleu sa couleur.
3 mois et il gardera toute sa saveur et texture, de préférence emballé sous vide.

Fabrication

du Morbier

Le lait, provenant de vaches de races Montbéliarde et Simmental nourries exclusivement de foin l’hiver et de pâturages l’été, est ensemencé puis emprésuré. Après coagulation, le caillé est tranché et découpé, chauffé puis pressé. Son trait cendré de charbon végétal est... suite

  • Brassage du lait

    Le lait provenant de vaches de races Montbeliarde et Simmental est agité dans la cuve en cuivre, il est généreux, on y voit de la crème se former à sa surface.

  • Caillage du lait

    Sous l'action conjointe des ferments pour acidifier et de la présure pour faire coaguler le lait, un gel se forme, appelé caillé. A l'aide de son doigt, le fromager scrute la surface de la cuve pour déterminer le temps de "prise", puis avec la poche, le fromager identifie le durcissement avant de décider de lancer le décaillage.

  • Décaillage

    Il actionne alors les tranche-caillé afin de découper le caillé en grains. A noter, une particularité dans la fabrication du morbier, notre fromager va marquer une pause de 5 minutes lors du décaillage, on peut alors observer les grains qui expulsent le sérum. 

  • Moulage

    Le moulage s'effectue grâce aux cloches à vide afin de remplir les moules de 40 kilos. Une casquette est mise alors sur chaque moule avec un poids à son sommet, c'est le pré-pressage. Après quelques minutes, ce pain de fromage est démoulé et découpé dans les 2 sens (voir image).

  • Cendrage

    L'identité visuelle du morbier avec sa raie cendrée résulte de l'ajout de charbon végétal, réparti sur toute la surface du fromage afin de venir souder le deuxième pain de caillé posé par-dessus. 

  • Pressage

    Une fois associé les 2 pains de fromage encore chauds et la cendre au milieu, ils sont mis en moule pour être pressés pendant 2 heures. 

  • Rognage des fromages

    A la sortie de la presse, les fromages sont démoulés et rognés. D'un geste  précis et gracieux, le fromager vient enlever à l'aide d'un couteau le surplus de fromage qui dépasse. Les fromages sont prêts pour le bain de saumure afin de les saler en surface. Tout au long de l'affinage, le sel migrera progréssivement au coeur du morbier.

  • Affinage

    Les fromages gagnent les caves maintenues à 10°C et une forte hygrométrie. Favorisé par les soins réguliers prodigués aux fromage, les bactéries par leurs action viennent révéler des saveurs fruités et une teinte de la croûte orangée, rappelant les briques du nord.

  • Merci à vous!

    Nos fromagers sont des passionés du goût et chaque jour ils oeuvrent pour nous offrir un morbier exceptionnel.